Magic Leap dévoile une nouvelle vidéo de sa future technologie de réalité augmentée

Toujours aussi mystérieuse, la startup Magic Leap continue le teasing avec une nouvelle vidéo publiée sur sa chaine Youtube. Les informations sur sa technologie de réalité augmentée, ou plutôt de  » réalité cinématique sont diffusées au compte-gouttes.

Dans cette vidéo, Magic Leap présente l’expérience que sa future technologie proposera à travers un jeu FPS. Plus de réalisme pour une immersion totale de l’utilisateur, c’est ce que laisse présager la startup. De quoi nous mettre en appétit…

Cet article Magic Leap dévoile une nouvelle vidéo de sa future technologie de réalité augmentée est apparu en premier sur Actinnovation | Nouvelles Technologies et Innovations.

PancakeBot : la première imprimante à pancakes !

Pourquoi se limiter à faire de simples pancakes ? Pourquoi ne pas les réinventer et les imprimer directement ? Si vous êtes amateur de pancakes en famille, cette invention pourrait vous séduire.

PancakeBot vous permet d’imprimer vos pancakes dans la forme que vous souhaitez, en laissant libre court à votre imagination.

Grâce à un logiciel convivial, vous pouvez créer votre propres formes de pancakes. Dessin d’enfant, à main levée, photo, image, tableau de maître, logo de marque, tout est possible.

Bien entendu, avant de lancer l’impression de vos pancakes, il faudra préparer la pâte. Grâce à la plaque chauffante intégrée à PancakeBot et la possibilité de contrôler l’ordre des couches de pâte qui sont déposées, vous pouvez donner du relief à vos créations en jouant sur les temps de cuisson de telle ou telle partie du pancake.

Actuellement en pleine campagne de financement participatif sur Kickstarter, la mise minimum pour espérer faire partie des premiers heureux possesseurs de l’imprimante PancakeBot, est de 179 dollars. Si le projet est mené à son terme, les premières livraisons sont prévues pour juillet 2015.

Cet article PancakeBot : la première imprimante à pancakes ! est apparu en premier sur Actinnovation | Nouvelles Technologies et Innovations.

      

DIY : Imprimez vos propres écrans tactiles personnalisés à la maison

Une équipe de chercheurs en informatique de l’Université Saarland en Allemagne, a développé une nouvelle technique qui pourrait dans le futur permettre a n’importe qui d’imprimer des écrans tactiles personnalisés et flexibles, avec une simple imprimante à jet d’encre. De toutes tailles, de toutes formes et sur divers matériaux.

Grâce à une encre spéciale compatible avec les imprimantes à jet d’encre grand public, cette technologie permet  » d’imprimer un film électroluminescent d’un dixième de millimètre d’épaisseur. La taille et la forme de l’écran peuvent être personnalisées grâce à des logiciels tels que Microsoft Word ou Powerpoint. L’écran s’illumine dès qu’il est alimenté par de l’électricité.

Ne vous attendez pas à imprimer votre prochaine télévision 50″, il s’agit pour le moment d’imprimer des écrans luminescents de formes totalement personnalisées. Une étape de transfert et quelques notions d’électronique sont également requises…

D’après les chercheurs, imprimer à la maison un écran électroluminescent de la taille d’une feuille de papier A4, coûterait à peine 20 euros. Le procédé de fabrication fonctionnerait également sur des bases en bois, en métal ou en plastique.

Les inventeurs de cette technologie envisagent une multitude d’applications. On pourrait par exemple intégrer ce type d’écran personnalisé dans toutes sortes d’objets personnels : montres, bijoux, meubles ou vêtements. Par exemple, il est envisageable d’intégrer son système de notification visuelle sur-mesure dans les feuilles d’une plante verte ou dans le bracelet de sa montre. Lorsque l’on reçoit un appel ou un message, l’écran s’illumine.

En combinant cette technique avec des capteurs tactiles et l’impression 3D, on pourrait créer des objets électroluminescents en trois dimensions qui seraient capables d’afficher des informations et de réagir au toucher.

Plus d’informations sur la processus de fabrication dans la vidéo ci-dessous :

Cette nouvelle technologie sera présentée au salon CeBit 2015 qui se tiendra du 16 au 20 mars à Hanovre en Allemagne.

Cet article DIY : Imprimez vos propres écrans tactiles personnalisés à la maison est apparu en premier sur Actinnovation | Nouvelles Technologies et Innovations.

      

Braineet, le premier réseau social pour partager vos idées avec vos marques préférées

Nous utilisons tous, quotidiennement, des dizaines de produits. En les utilisant, on leur reproche souvent leurs défauts, leur manque de praticité ou encore la fonctionnalité absente.

Naturellement, nous avons tous des idées pour les faire évoluer, les améliorer ou simplifier leur utilisation. Mais il y a un hic. Où partager cette idée? Comment la communiquer à la marque? Est-ce que cette marque va nous écouter ?

Chaque jour des milliers et même peut-être des millions d’idées pertinentes seraient perdues dans la nature. Peut-être que l’un d’entre vous détient l’idée pour en finir enfin avec l’ouverture infernale (prétendue facile…) d’une portion de fromage Kiri. Personnellement, je n’y parviens toujours pas…

C’est en partant de ce constat que Braineet est né. Ce réseau social, disponible sur smartphones, tablettes, MAC et PC, a pour ambition de créer un lien direct entre le consommateur et la marque. Braineet tente de replacer le consommateur au centre du développement des produits et peut-être même à l’initiative des innovations de demain.

Les marques, qui sont plus que jamais à la recherche de feedbacks, disposent alors d’un unique espace pour consulter les idées relatives à leurs produits et pourquoi pas sélectionner les meilleures ou les plus populaires, pour les intégrer ensuite dans leurs développements de produits.

Le principe et simple, il suffit à l’utilisateur de se connecter et de poster ses idées en 140 caractères, façon Twitter, en commençant par le fameux  » Et si…. Les autres utilisateurs peuvent alors commenter, rebondir, réagir, partager,  » Rebrainer, liker ou disliker cette idée. L’algorithme de Braineet fait alors remonter les idées les plus populaire dans le flux, selon le sujet choisi.

Quelques exemples d’idées sur Braineet :

Et si Leboncoin permettait une recherche par distance plutôt que par région…

Et si Waze offrait le choix entre un mode automobile ou 2 roues (pour adapter les trajets vu qu’en 2 roues il est possible de se faufiler) ?

Et si les matériaux de mon téléphone permettaient qu’il se recharge au soleil ?

Braineet repose sur un modèle Freemium. L’inscription et l’utilisation de base est gratuite pour les consommateurs et les marques. Les marques ont ensuite la possibilité de souscrire à des fonctionnalités avancées permettant par exemple d’organiser des concours d’idées, de faire de la publicité ou d’accéder à des statistiques plus fines sur les idées qui les concernent.

Depuis son lancement en septembre 2014, Braineet comptabilise déjà 5 000 utilisateurs qui partagent leurs idées et une cinquantaine de marques telles que Nespresso, Orange, Autolib ou Taco Bell dans 150 pays.

SI vous souhaitez partager vos idées pour améliorer les produits que vous utilisez tous les jours et ainsi participer à leur développement, rendez-vous sur Braineet.

Souhaitons un grand succès à ce nouveau service Made in France !

Vidéo du Pitch de Jonathan Livescault et Alban Margain, co-fondateurs de Braineet, lors de la conférence LeWeb 2014.

Cet article Braineet, le premier réseau social pour partager vos idées avec vos marques préférées est apparu en premier sur Actinnovation | Nouvelles Technologies et Innovations.

      

Magic Leap : de la réalité augmentée vers la réalité cinématique

La mystérieuse startup Magic Leap (à ne pas confondre avec la technologie de contrôle par gestes Leap Motion) fait beaucoup parler d’elle depuis son impressionnante levée de fonds de 542 millions de dollars, réalisée en octobre dernier auprès de Google et d’autres investisseurs tels que Qualcomm.

Fondée en 2011 par Rony Abovitz et sa bande de  » magiciens modernes, les informations sur sa technologie qui veut révolutionner la réalité virtuelle et la réalité augmentée sont diffusées au compte-gouttes.

A travers sa technologie baptisée  » Digital Lightfield™, Magic Leap souhaite faire émerger ce qu’on appelle  » la réalité cinématique. La startup positionne ce concept comme le futur de l’informatique, de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée. L’idée qui se cache derrière cette nouvelle technologie est d’imiter le fonctionnement naturel de l’oeil humain pour recréer directement sur la pupille de l’utilisateur, des images lumineuses d’objets en trois dimensions.

Le résultat permettrait d’ajouter des images virtuelles ultra-réalistes dans notre monde réel, directement en surimpression dans notre champ de vision. Magic Leap a pour ambition d’offrir une expérience plus naturelle, plus réaliste et plus immersive que celle offerte par les technologies existantes et sans effets secondaires (comme par exemple la perte d’équilibre et les maux de tête qui peuvent être provoqués par l’utilisation du casque à réalité virtuelle Oculus Rift ou du casque holographique à réalité augmentée HoloLens de Microsoft).

Vidéo du teaser Magic Leap

D’après une série de brevets déposés à l’office américain des brevets (USPTO), la technologie de Magic Leap reposerait, à l’instar des technologies concurrentes, sur une paire de lunettes et un boitier à porter sur soi.

MagicLeap-brevet-Actinnovation

D’après le site L’Usine Digitale, pour offrir une expérience en immersion totale et permettre de nouvelles interactions homme-machine, Magic Leap prévoirait de combiner plusieurs technologie : position des mains et du visage dans l’espace, détection des mouvements, direction du regard, reconnaissance d’objets et d’environnements… L’idée est de présenter des informations virtuelles qui soient les plus pertinentes possibles et qui s’intègrent de la façon extrêmement réaliste dans l’environnement réel de l’utilisateur.

Vous l’aurez compris, il n’y pas encore beaucoup d’informations et d’éléments concrets à présenter sur cette technologie. Espérons simplement qu’elle tiendra ses promesses. Affaire à suivre…

Cet article Magic Leap : de la réalité augmentée vers la réalité cinématique est apparu en premier sur Actinnovation | Nouvelles Technologies et Innovations.

      

Raht Racer : le vélomobile à pédales qui va aussi vite qu’une voiture

Pour ceux qui aiment se rendre au travail à vélo, le Raht Racer est peut-être la solution qu’il vous faut. Ses concepteurs annoncent que la technologie embarquée par ce vélomobile, est capable d’amplifier les tours de pédales du cycliste jusqu’à lui permettre d’atteindre la vitesse de 160 km/h. Tout ça, en restant protégé des intempéries par une carrosserie aérodynamique en fibre de carbone.

Soyez rassuré, ce n’est pas magique. Le tricycle Raht Racer se rapproche plus en réalité d’une voiturette électrique que d’un vélo. Les pédales ne sont pas reliées aux roues. Le pédalage du cycliste permet de générer assez d’électricité pour recharger la batterie et disposer d’une autonomie de 80 km. Cette dernière alimente un moteur électrique délivrant une puissance de 20 chevaux.

Le système détecte le couple transmis aux pédales par le cycliste. Lorsqu’il augmente le rythme, le Raht Racer accélère automatiquement pour atteindre la vitesse des voitures. L’engin pèse 260 kg.

Le Raht Racer dispose également d’un cadre en aluminium, de ceintures de sécurité, de freins à disques, d’une place pour un second passager, d’un airbag et d’un arceau de sécurité.

Pour le moment, les concepteurs de Raht Racer sont en pleine campagne de crowdfunding sur Kickstarter.

La mauvaise nouvelle : son prix… Il faudra débourser entre 35 000 et 45 000 dollars pour espérer s’offrir la version qui sera commercialisé en juin 2016, si le projet tient ses promesses.

Cet article Raht Racer : le vélomobile à pédales qui va aussi vite qu’une voiture est apparu en premier sur Actinnovation | Nouvelles Technologies et Innovations.

      

Réalité augmentée : essayez vos prochaines lunettes directement sur la vitrine de votre opticien

FittingBox, le spécialiste de l’essayage virtuel de lunettes en réalité augmentée, lance la vitrine interactive pour l’opticien. Baptisé OWIZST (prononcez  » OWIZ Street), ce dispositif innovant transforme littéralement la vitrine d’un opticien en miroir interactif géant pour essayer des lunettes.

Imaginez, vous êtes dans la rue, vous passez devant la vitrine d’un opticien et des lunettes virtuelles apparaissent comme par magie sur votre visage. Grâce à une caméra et un écran d’affichage situés à l’intérieur du point de vente, la technologie de réalité augmentée vous permet d’essayer des dizaines de montures en quelques secondes. Vous pouvez avancer, reculer, tourner la tête, les lunettes superposées à votre visage suivent vos mouvements en temps réel à l’écran.

Vitrine interactive du magasin Courdy Opticien à Toulouse

Cette technologie permet également d’interagir avec la vitrine en touchant simplement la vitre du magasin depuis l’extérieur. On peut passer d’une paire de lunettes à la suivante ou filtrer le catalogue de montures en fonction de ce qu’on recherche. Un film capacitif transparent collé sur la vitre à l’intérieur du magasin, permet de la rendre tactile.

Vidéo de la vitrine interactive en action lors du dernier Silmo – Mondial de l’Optique de Paris

Merci @Mitch pour la photo et la vidéo et @M. Courdy pour nous avoir prêté son magasin

Cet article Réalité augmentée : essayez vos prochaines lunettes directement sur la vitrine de votre opticien est apparu en premier sur Actinnovation | Nouvelles Technologies et Innovations.

      

Tago Arc, un bracelet e-ink connecté qui change de look à la demande

Différent des bracelets connectés type Jawbone ou Fitbit, Tago Arc n’est pas un traqueur d’activité… Il ne vous donnera pas le nombre de pas effectués dans la journée, la distance parcourue ou encore les calories brûlées. Tago Arc est un bracelet qui s’adresse à toutes les fashionistas fans de high-tech.

Le succès semble être au rendez-vous puisque les inventeurs de ce bracelet ont déjà collecté plus de 80 000 dollars via la plateforme de crowdfunding Indiegogo.

Grâce à son écran à encre électronique (e-ink), Tago Arc permet de changer aisément les motifs du bracelet. De quoi adapter l’apparence du bracelet en fonction de sa tenue ou de ses envies.

Simple à utiliser, il suffit de transférer le motif désiré de l’application sur smartphone Android vers le bracelet, via la technologie sans contact NFC. Il sera possible de créer ses propres motifs ou d’en acheter via l’application Android pour environ 1 dollar l’unité.

L’écran e-ink étant de très faible puissance, Tago Arc n’a pas besoin de batterie pour fonctionner.

Les premières livraisons sont prévues pour le mois de décembre 2015. Le prix pendant la phase de précommande est de 259 dollars.

Cet article Tago Arc, un bracelet e-ink connecté qui change de look à la demande est apparu en premier sur Actinnovation | Nouvelles Technologies et Innovations.

      

Pixie vous aide à retrouver vos affaires perdues en réalité augmentée ?

A l’instar de bikn, StickNFind ou encore Tile, Pixie est un nouveau système qui vous aide à localiser vos objets perdus. Fini les longues minutes à chercher dans la maison son trousseau de clés, la télécommande de la télévision ou le téléphone mobile, Pixie localise vos objets en un clin d’oeil.

Pixie a pour ambition d’aller plus loin que ses concurrents en offrant une technologie de localisation plus précise et disposant d’une plus longue portée.

Le système repose sur une application pour smartphone iOS ou Android et sur un ensemble de petites balises Bluetooth fines et extrêmement légères, appelées  » Pixie Points à coller sur les objets que vous avez  » l’habitude d’égarer. Chaque balise est waterproof et dispose d’une batterie offrant 18 mois d’autonomie. A l’intérieur d’une habitation, les balises permettent de localiser un objet à 15 mètres de distance et jusqu’à 45 mètres à l’extérieur, le tout avec une précision de moins de 30 centimètres.

L’un des avantages de Pixie est que la portée de localisation augmente lorsque vous utilisez plusieurs balises. Les balises fonctionnent en réseau et peuvent communiquer l’une avec l’autre et donc pas seulement avec votre smartphone. Cela permet au système de les utiliser comme relais pour localiser des objets situés encore plus loin.

Autre point fort, Pixie permet de localiser les objets perdus en réalité augmentée. Il suffit de lancer l’application et elle vous montrera précisément où se cachent les objets que vous cherchez, directement à travers la caméra du smartphone.

Pixie-2

Enfin, cette petite innovation peut également être utilisée pour vous aider à préparer vos valises et vous assurer en quelques secondes que vous n’avez pas oublié d’y mettre les éléments les plus importants.

Il est d’ores et déjà possible de pré-commander Pixie sur le site officel (à partir de 40 dollars les 4 balises). Les livraisons sont prévues pour l’été 2015.

Cet article Pixie vous aide à retrouver vos affaires perdues en réalité augmentée ? est apparu en premier sur Actinnovation | Nouvelles Technologies et Innovations.

      

Radinn Wakejet Cruise : un surf électrique qui réinvente la glisse

Avec le surf électrique Wakejet Cruise, les puristes du surf vont probablement hurler…

Créée par la société suédoise Radinn, cette planche permet aux amateurs de sports nautiques de découvrir une nouvelle façon d’évoluer en toute liberté sur la plupart des plans d’eau, que ce soit l’océan, la mer, un lac ou même un rapide.

La planche Wakejet Cruise ne se destine pas aux surfeurs qui souhaitent partir à l’assaut des plus grosses vagues. Elle se destine plutôt aux balades et petites randonnées entre amis.

Le Wakejet Cruise se contrôle grâce à une télécommande sans fil que l’utilisateur doit garder en main. Le surf embarque un moteur électrique capable de propulser son utilisateur à près de 50 km/h. A pleine vitesse, la planche dispose de 20 à 30 minutes d’autonomie (jusqu’à 1 heure d’autonomie en utilisation mixte). Les batteries remplaçables se rechargent complètement en 1h avec un chargeur rapide. L’engin pèse tout de même près de 30 kg sur la balance.

Crédit image : Radinn – Instagram

Le Wakejet Cruise est disponible en précommande à 15 000 euros. Un tarif plutôt élevé au regard du prix d’achat d’un jetski… Les premières livraisons sont prévues pour le second trimestre 2015.

A l’instar du Wakejet Cruise, l’allemand Lampuga propose également sa version du surf électrique.

Cet article Radinn Wakejet Cruise : un surf électrique qui réinvente la glisse est apparu en premier sur Actinnovation | Nouvelles Technologies et Innovations.